En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Conseils et aides proposés

Vous êtes représentant du personnel et l’un de vos collègues vous a informé de ses restrictions médicales. Vous vous demandez comment agir face à cette situation ? Quelles sont les actions à mener ? Les aides proposées ? OETH vous propose des conseils et solutions adaptés à chaque situation.

Les actions conseillées :

  • Inciter le salarié à échanger avec le médecin du travail sur l’ensemble des compétences qu’il peut encore mobiliser.
  • Lui rappeler les impacts possibles qu’une restriction médicale peut engendrer au sein d’un collectif du travail. Pour envisager son activité avec ces restrictions, tout en considérant son collectif de travail, vous trouverez ci-dessous 3 règles à prendre en compte :
    • une restriction médicale est une inaptitude potentielle à venir ;
    • une restriction médicale n’est pas une incapacité à faire mais une opportunité de faire autrement ;
    • la déficience d’un salarié ne doit pas être compensée par le collectif.
  • Proposer à votre direction d’organiser une rencontre avec le salarié, le médecin du travail, le responsable hiérarchique, le référent handicap et vous même pour une analyse commune et précise de la situation.
  • Informer votre collègue des intérêts à être reconnu travailleur handicapé. En effet, une demande de RQTH dans cette situation peut être intéressante, puisqu’elle va lui ouvrir des voies et des aides de la part d’OETH.
  • Prescrire une restriction médicale induit que le salarié rencontre un problème de santé qui impacte son activité de travail. Une solution peut être trouvée sans compensation du collectif, par exemple par l’achat d’un outil lui permettant de continuer à remplir ses tâches. Informez-le également qu’il devrait penser à anticiper sa seconde partie de carrière en effectuant dans un premier temps un bilan.

Plusieurs organismes peuvent vous aider dans vos démarches :

  • Solliciter le service de santé au travail (voir le dossier Services de santé au travail sur le site de l'INRS). Une cellule de maintien dans l'emploi constitue un appui supplémentaire pour l'accompagnement du salarié, si elle existe.
  • Parler au salarié de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Pour plus d’information contacter la MDPH de votre département. Le salarié peut également s'informer auprès d'autres acteurs tels que le médecin du travail, l'assistante sociale (SST ou Carsat), les Instances représentatives du personnel (les représentants ou délégués du personnel (RP ou DP), les comités d'entreprises (CE) et les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)) ou le référent handicap.

OETH vous accompagne…

Si le salarié a fait une demande de RQTH :

> Bénéficier de conseils personnalisés

OETH vous apporte son expertise et savoir-faire dans vos problématiques de maintien dans l’emploi. Les thématiques abordées sont :

  • La gestion du parcours professionnel sur mesure
  • Les aménagements de poste
  • La gestion des inaptitudes au poste
  • La création d’une cellule de maintien dans l’emploi afin d’étudier toutes les possibilités de maintien dans l’emploi
  • Les outils et aides financières à mobiliser en fonction de la situation du salarié

Vous souhaitez approfondir une thématique ? Etre accompagné ? Contactez le conseiller OETH de votre région.

> Solliciter les aides OETH

Pour solliciter une aide, un dossier de demande d’aide doit être constitué et adressé à OETH : contactez votre conseiller OETH.

 

Pour aller plus loin…

Des fiches pratiques associées à cette situation sont à votre disposition. N’hésitez pas à les consulter !

Consulter la publication : Prévention des TMS

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire