En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Conseils et solutions

Vous êtes employeur et l’un de vos salariés est en arrêt de travail depuis 3 mois. Vous vous demandez quelles sont les actions à mener pour l’accompagner vers le retour à l’emploi ? Les aides proposées ? OETH vous présente des conseils et solutions adaptés à chaque situation.

Les actions conseillées :

  • Lorsqu’un salarié est en arrêt, la principale difficulté réside dans la prise de contact. Pourtant, celle-ci s’avère très utile afin d’échanger sur sa situation et lui délivrer de précieuses informations pour préparer sa future reprise dans les meilleures conditions. Les représentants du personnel ont alors un rôle privilégié et peuvent rester en contact avec le salarié durant cette période. Où en est-il dans sa période de soin ou dans sa période de retour au poste ? Le moment de cette prise de contact est à définir, par exemple à partir de 3 mois d’arrêt. Une fois la règle établie, l’idée est de pouvoir proposer la même démarche de prise de contact à l’ensemble des salariés concernés.
  • Informer le salarié de la pertinence de rencontrer son médecin du travail pour une visite de pré-reprise. En effet, elle permet de faire le point sur les possibilités de retour au poste du salarié et les conditions qui y seraient nécessaires. Elle est donc un réel outil d’anticipation car elle laisse le temps de mettre en place des actions avant une fin d’arrêt. L’employeur et/ou les représentants du personnel peuvent relayer cette information, soit dans le cadre d’une communication à l’ensemble des salariés, ou ciblée sur les personnes en arrêt. Il est important de préciser que seul le salarié peut autoriser le médecin du travail à transmettre le compte rendu de cette visite. Sans ce compte rendu, vous ne parviendrez pas à anticiper.
  • Lorsque le salarié est acteur de la démarche pour préparer sa reprise au poste, répondre à sa demande et organiser une rencontre avec lui, le médecin du travail, le responsable hiérarchique et la direction permettra une analyse commune et précise de la situation. Des solutions pourront alors être envisagées :
    • une recherche de solutions techniques et organisationnelles (idéalement dans le cadre d'un temps partiel thérapeutique) ;
    • envisager, le cas échéant, un reclassement en interne voire en externe.
  • Parler en concertation avec les IRP et le médecin du travail sur les intérêts d’être reconnu travailleur handicapé auprès du salarié.
  • S'il n'y a pas eu de contact avec le salarié pendant l'arrêt, organiser un entretien de retour au poste pour tous les arrêts de plus de 3 mois. Cette rencontre entre le responsable hiérarchique et le salarié permet de faire le point sur la période d'arrêt (évolution dans le service) et préparer le retour au poste.

Plusieurs organismes peuvent vous aider dans vos démarches :

  • Solliciter le service de santé au travail (voir le dossier Services de santé au travail sur le site de l'INRS). Une cellule maintien dans l'emploi constitue un appui supplémentaire pour l'accompagnement du salarié, si elle existe. Destiné aux salariés qui rencontrent des difficultés à leur poste menaçant à plus ou moins long terme le maintien de leur aptitude, il s'agit d'un accompagnement individualisé mené en collaboration avec le médecin du travail et un chargé de maintien dans l'emploi de son équipe, destiné à rechercher des solutions adaptées à la problématique de santé (amanagement de poste, reclassement, etc.).
  • Le salarié peut bénéficier de l'accompagnement de la cellule Prévention de la Désinsertion Professionnelle (PDP) de la CPAM de votre région. Ce service est chargé de détecter et de prendre en charge le plus tôt possible les salariés en arrêt de travail qui risquent de ne pas reprendre leur emploi du fait d'un problème de santé (maladie, AT, handicap, invalidité, etc.). L'obejectif est de leur assurer un retour à l'emploi dans les meilleures conditions possibles soit dans leur entreprise à leur poste de travail ou à un autre poste, soit par une réorientation professionnelle dans un autre secteur d'activité.

 

OETH vous accompagne…

Si le salarié a fait une demande de RQTH :

> Bénéficier de conseils personnalisés

OETH vous apporte son expertise et savoir-faire dans vos problématiques de maintien dans l’emploi, notamment sur :

  • la gestion du parcours professionnel sur mesure
  • les aménagements de poste
  • la gestion des inaptitudes au poste
  • la création d’une cellule de réflexion autour du maintien dans l’emploi afin de mettre en place les signaux d'alertes permettant de repérer les salariés en difficultés et instaurer un suivi des situations détectées.
  • les outils et aides financières à mobiliser en fonction de la situation du salarié

Vous souhaitez approfondir une thématique ? Etre accompagné ? Contactez le conseiller OETH de votre région.

> Solliciter les aides OETH

Pour solliciter une aide, un dossier de demande d’aide doit être constitué et adressé à OETH : contactez votre conseiller OETH.

 

 

Pour aller plus loin…

Des fiches pratiques associées à cette situation sont à votre disposition. N’hésitez pas à les consulter !

Consulter la publication : Prévention des TMS


Tous les champs marqués d'un astérisque * sont obligatoires.

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire