En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

OETH en partenariat avec Hanploi CED et Cap emploi ont le plaisir de vous annoncer l'ouverture officielle du salon virtuel "Job pour tous".
En tant qu' adhérents à l'OETH, vous pouvez dès à présent vous connecter sur www.jobpourtous.com pour créer votre compte et déposer gratuitement vos offres ! Nous vous donnons ensuite rendez-vous du 6 au 17 novembre 2017 pour mener les entretiens avec les candidats de votre région !

UN OUTIL SIMPLE & RAPIDE

Inscrivez-vous et bénéficiez de tous les avantages que vous offre la plateforme de recrutement :
- mise en avant de vos offres d’emploi (CDD, CDI, stage, alternance, intérim),
- entretiens en ligne (téléphone, visio ou chat) avec les candidats en situation de handicap de votre département ou région,
- organisation de vos entretiens en toute autonomie, via un tableau de bord personnalisé.

À DÉCOUVRIR SUR JOB POUR TOUS !

La solution de matching qui vous aide à sécuriser vos recrutements et pronostiquer la réussite d’un candidat au sein de votre organisation professionnelle.

JE ME CONNECTE

Vous avez des questions ?
Contactez l'équipe Hanploi CED : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 01 44 52 40 69.
Vous pouvez également télécharger le mode d'emploi.
 

Un événement Hanploi CED, en partenariat avec Cap Emploi et avec le soutien de

                        

 

 

 

En 2016, l’OETH a accompagné des établissements dans la mise en œuvre d’une démarche de Qualité de Vie au Travail. Le groupe AHNAC s’est distingué par son efficience et sa démarche de collaboration proactive, où 3 thématiques ont été associées pour favoriser l’amélioration des conditions de travail de ses 3000 collaborateurs : la prévention des troubles musculo-squelettiques(TMS), la prévention des risques psycho-sociaux(RPS) et la réduction de la pénibilité.

Association à but non lucratif, le Groupe AHNAC est un acteur majeur de santé publique en région Hauts de France. Il se compose de trois polycliniques et une polyclinique affiliée, une clinique spécialisée en pneumologie, un centre de réadaptation fonctionnelle et cardiaque, un centre de psychothérapie, un HAD (Hospitalisation à Domicile), un SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile), un EHPA et six EHPAD (Établissement d’hébergement pour Personnes Agées et Personnes Agées Dépendantes), un CSAPA (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie), un centre d’études de pneumoconioses et un centre de formation.

Zoom sur l’équipe Qualité de Vie au Travail du Groupe AHNAC :

          

Tiffany VERET*                                                                              Isabelle CARESMEL*
 

« Lorsque je suis arrivée en 2009, la mission Handicap au sein du groupe AHNAC était expérimentale, axée sur l’accompagnement des reconversions et l’aménagement des postes de travail, indique Isabelle CARESMEL, référente handicap du groupe AHNAC. Aujourd’hui la mission est pérenne et s’est renforcée avec le recrutement en octobre 2015 de Tiffany VERET, responsable Qualité de Vie au Travail, en cours de validation d’un diplôme universitaire sur les risques psycho-sociaux. »
 

L’OETH et l’AHNAC : ensemble pour la prise en compte des TMS

La participation de l’OETH a permis la mise en place d’un certain nombre d’actions orientées sur la Qualité de Vie au Travail et directement utiles au quotidien des salariés des établissements. « Dès Juin 2016, l’OETH a accompagné financièrement l’intervention de deux consultants en ergonomie, souligne Tiffany VERET. Ils sont intervenus dans les 13 établissements de santé du Groupe et ont réalisé durant six mois des études de poste au sein des services ainsi que des formations axées sur les « gestes et postures ». Cette initiative a permis d’impulser une dynamique Groupe en termes de prévention. Pour l’AHNAC, la santé physique et psychique de ses collaborateurs est une priorité. Nous agissons tous ensemble pour l’amélioration des conditions de travail des salariés afin de tendre vers le bien-être, indique Tiffany VERET.

Grâce à une aide financière de l’OETH, des aménagements de poste ont pu être mis en place, comme l’achat d’auto-laveuses plus légères pour les femmes de ménage par exemple. « D’autres solutions ont pu être découvertes en interne, suite à ces études de poste, comme l’utilisation de draps de glisse pour les transferts de patients alités, une mise en place peu coûteuse, mais, contribuant considérablement à la réduction de la pénibilité du travail. » Les équipes de la Qualité de Vie au Travail se sont rendues au cœur des services afin d’être plus proches des équipes, et de comprendre leurs réalités de terrain.

L’AHNAC comptabilise de nombreux arrêts quotidiennement : la prise en compte des conditions de travail et la prévention sont donc des points d’investissement majeurs dans ce secteur médico-social.
 

Objectif prévention et pérennisation

Grâce à l’accompagnement et au soutien de l’OETH, le détachement de 15 salariés en qualité de « référent prévention » a été mis en place dès juin 2017 au sein du Groupe. L’équipe QVT a recruté un binôme dans les 7 établissements principaux du groupe AHNAC. « L’objectif est la mise en place de référents prévention au sein de chaque établissement, explique Tiffany VERET. Un appel à candidature a été lancé pour une mission de 6 mois à compter de juin 2017, avec renouvellement possible, sur un programme de 3 ans. 15% du temps de travail sera réservé à cette mission, hors réunions et formations spécifiques. ». Le déploiement sur l’ensemble des établissements du Groupe se fera progressivement, et ainsi en 2018, l’AHNAC comptera 18 chargés de prévention.
Dans ce cadre une convention de partenariat a été signée avec le service de santé au travail. Au sein de chaque CHSCT, un référent intégrera également les formations de prévention des TMS et des comités de pilotages par établissement seront mis en place.

« La prévention ne s’arrête jamais »

Le groupe AHNAC, en lien avec l’OETH, a donc initié un travail au long cours sur la Qualité de Vie au Travail. Des actions de communication internes sont également soutenues par l’OETH, à travers des actions ludiques et ciblées au moment de la Semaine du handicap. « Une tombola a été organisée avec des lots offerts par le CE, rappelle Isabelle CARESMEL, ce qui a permis de faire connaître nos actions auprès de tous les salariés. Une communication interne a eu lieu dans le journal de l’AHNAC afin d’identifier les personnes ressources au sein des établissements. »

En 2018, une semaine « Qualité de Vie au Travail » sera organisée avec une quinzaine de partenaires : information, conseil et sensibilisation au programme. Un livret d’information et un guide pratique seront édités et distribués aux salariés, et les études de pénibilité seront poursuivies. « La prévention ne s’arrête jamais », conclue Tiffany VERET.
 

*Tiffany VERET est :
Diplômée Assistante de Service Social en 2006                             
Diplômée  C.A.F.E.R.U.I.S en 2012                                              
Responsable QVT depuis 2015                                                    
Diplôme RPS en cours de validation                                             

*Isabelle CARESMEL est :
Diplômée Infirmière en 1986
Diplômée IBODE en 1994
Administratrice OETH depuis 2002
Référente Handicap depuis 2009

Site internet du Groupe AHNAC : http://www.ahnac.com

Claire Bouloc est responsable du pôle RH au sein du Groupement de Coopération Social et Médico-social Palaios (GCSMS PALAIOS) en Aveyron et référente handicap OETH. Lauréate en décembre 2015, pour l’instauration de sa politique de santé et de qualité de vie au travail au sein de l’Association Jean XXIII de Rodez nous sommes allés à sa rencontre... Portait.

 

Assumer et intégrer pleinement le handicap avec la casquette de « référente handicap OETH »

Claire Bouloc a suivi la formation de référant handicap OETH. Elle est à, ce titre, l’unique référente handicap des 4 structures membres du GCSMS.

«Bien avant de savoir que la dénomination « référent handicap OETH » existait, j’avais dès le début de ma mission au sein du pôle RH en 2012, participé à la définition de la politique RH des établissements. Je remplissais donc déjà mon rôle de « référente handicap » depuis 5 ans. Aujourd’hui je veille toujours à ce que les actions visent à prévenir les risques pour la santé, à intégrer des personnes atteintes de handicaps ou parfois à accompagner dans leurs démarches des salariés RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), à aider à formaliser un parcours professionnel, parfois éloigné des structures, mais permettant de conserver une activité et de vivre de cette nouvelle activité professionnelle. La formation de référent n’a fait que confirmer et renforcer ma position sur le sujet. Elle m’a armée pour l’assumer pleinement et l’intégrer à ma fonction RH », explique-t-elle.

Collaborer pour prendre en compte le handicap

« J’ai piloté un projet mutualisé depuis 2012 autour de la SQVT (Santé et Qualité de Vie au Travail). J’ai constitué, en accord, avec  les Directions, un groupe de pilotage par établissement. Il est composé de deux salariés, un représentant élu du personnel et une personne légitime à parler santé (Infirmière ou ergothérapeute), la Direction et moi-même. Nous avons vérifié que ces personnes avaient une appétence pour le sujet et nous sommes assurés de leur adhésion au projet. Elles sont la base du dispositif AP HAPA (Animateur en Prévention des Risques Professionnels en EHPAD) et complètent la mission du « référent handicap ». Nous avons suivi ensemble les formations de base en prévention, animateur en prévention et formateurs PRAP 2S. Mon rôle a consisté à intégrer les différents travaux dans l’ensemble des processus RH » précise Claire Bouloc.

La mission de « référent handicap » facilitée par la fonction de RH

Être Responsable du Pôle RH du Groupement de Coopération Social et Médico-social Palaios est un atout pour mener à bien une mission de « référent handicap ».

« Mon rôle en tant que « référent handicap » est facilité par ma fonction RH. Je viens en support des Directions d’établissement. Je reçois les salariés, je les conseille dans un cadre neutre avec toute la connaissance que j’ai de l’ensemble des dispositifs en matière de formation, d’évolution professionnelle et de possibilités de financement. J’interviens aussi quelquefois en tant que médiateur avec la Direction. Je m’efforce d’être  suis une oreille attentive, bienveillante, neutre, mais pour autant j’ai des comptes à rendre à la Direction de l’Établissement. Je peux faciliter des échanges sur des sujets délicats. Mais le plus important reste le dispositif AP HAPA (Animateur en Prévention des Risques Professionnels en EHPAD), que je contribue à faire vivre. Les membres ont pour certains intégrés un CHSCT et sont pleinement investis. D’autres sont Délégués du Personnel et jouent ce rôle d’alerte. Quel que soit leur titre, toutes ont les compétences et la légitimité pour cela. J’organise deux rassemblements AP HAPA des 4 structures tous les ans. J’essaie de mettre en relation sur cet espace les partenaires institutionnels de manière à créer une synergie des acteurs et des actions afin d’éviter les redondances et gagner en efficience. Dans ces temps de partage, chacun expose des analyses de situations à risques ou d’accidents du travail ou des études spécifiques visant à réduire l’accidentologie ou les maladies professionnelles. Je fais un bilan tant sur l’accidentologie que sur les différents accompagnements de salariés. Je fais part des difficultés éventuelles ou des points positifs. Je maintiens l’engagement du groupe à actualiser le Document Unique dans chacune des maisons avec l’appui des Directions» souligne Claire Bouloc.

L’impact du Trophée OETH

Avoir reçu le Trophée OETH a eu des résultats positifs pour Claire Bouloc et même si elle n’a rien changé en matière de politique de santé au travail car son dispositif était déjà installé, elle a renforcé ses actions qui ont contribué à la notoriété de l’établissement.

« Je me suis sentie confortée dans le fait que c’était la bonne voie, alors j’ai recentré mon énergie à consolider les acquis et à mobiliser les groupes de travail. J’ai élargi les partenariats institutionnels en proposant des temps de rencontre (CARSAT, Médecine du Travail, DIRECCTE, OPCA UNIFAF, ARS…). Par mon intermédiaire, le GCSMS PALAIOS a pu témoigner de cette démarche depuis 2012 notamment dans plusieurs revues. Le trophée OETH m’a permis d’améliorer l’image des EHPAD. De nombreuses réunions sont consacrées aux travailleurs en situation de handicap et à la santé. La prévention s’inscrit dans la culture des établissements et dans l’image même du groupement tant au niveau de la gouvernance que de l’ensemble des salariés » indique Claire Bouloc.

Des actions ciblées

Le GCSMS PALAIOS a réalisé de nombreuses actions pour intégrer le handicap au travail.

« J’ai mis en œuvre un groupe de pilotage SQVT et l’installation de la fonction AP HAPA (formations, regroupements, analyses, échanges inter établissements), des contrats de prévention avec la contribution de la CARSAT sur les rails de transfert et autres aides techniques, l’accompagnement de trois salariés en reconversion professionnelle (un Master II enseignement, un BTS assistante de Direction et un projet en cours en médecine chinoise), l’accompagnement d’aménagements de postes. Il convient par ailleurs de prévenir en amont les difficultés pour éviter les échecs comme les licenciements», précise Claire Bouloc.

Rendre naturelle la question du bien-être au travail, de l’inclusion et de l’accompagnement des personnes en situation de handicap

À l’horizon 2018, le Groupement devrait intégrer complètement le handicap au travail : « Je souhaite ne plus avoir à mobiliser les personnes, mais à rendre totalement naturelle la question du bien-être au travail, de l’inclusion des personnes en difficulté et de l’accompagnement lorsque survient la situation. Je continuerai à diffuser l’information auprès des salariés, à mobiliser les acteurs internes et externes et à favoriser leur coopération et leurs complémentarités. Je veux conserver le cap, en préservant les valeurs associatives, fondements de notre mission auprès des résidents. Le bien-être des résidents passe par la bonne santé des salariés et par cet adage du GCSMS PALAIOS qu’il faut toujours avoir l’esprit : considérer, avant tout, l’Homme comme une finalité et non comme un moyen », conclut Claire Bouloc.
 

À savoir

Le Groupement de Coopération Social et Médico-social PALAIOS, situé en Aveyron, a été créé par trois associations gestionnaires d’EHPAD partageant les mêmes valeurs qui s’articulent autour des valeurs associatives, de la primauté de l’être, de la dignité, de l’altérité et du désintéressement. L’objectif du Groupement est de mutualiser des moyens pour améliorer la réalisation de leur mission.

Les associations du Groupement restent autonomes en matière de gestion et de décision et possèdent les 4 fonctions clés suivantes : l’administration et la finance, la qualité, le droit des usagers et les ressources humaines organisées en pôles d’expertises accomplissant des missions d’appui, de conseil, de veille et de prestations de service. Ils accompagnent les directions tout en leur délivrant une expertise technique. La diversité des situations rencontrées dans chaque maison et la répétition des thématiques abordées favorisent l’enrichissement collectif et permettent l’efficience globale des services apportés aux établissements et aux résidents.

 

 

L'OETH est partenaire de la première édition Job pour tous, salon de recrutement virtuel gratuit pour les personnes en situation de handicap. Organisé par Hanploi CED, spécialiste des solutions digitales pour l’emploi des personnes en situation de handicap et Cheops, le réseau national des Cap emploi ce salon virtuel donne aux employeurs l'opportunité de :
  - donner de la visibilité à leurs offres d’emploi (stage, contrats en alternance, CDD, CDI, intérim),
  - mener des entretiens en ligne (téléphone, visio ou chat) avec les candidats de votre département ou région,
  - organiser leurs entretiens où qu’ils soient (lieu de travail, domicile) et selon leurs disponibilités.

Dès le 13 septembre les établissements adhérents à l'accord OETH auront la possibilité de déposer leurs offres d’emploi.
Les candidats pourront dès le 2 octobre s'inscrire en ligne, accéder aux offres et prendre rendez-vous avec les recruteurs.

Rendez-vous donc du 6 au 17 novembre, pour la 1ère édition de «Job pour tous», à l’occasion de la Semaine européenne
pour l’emploi des personnes handicapées.

Voir la plaquette de présentation du salon Job pour tous

 

Envoyer un salarié en formation référent handicap, c’est choisir d’avoir une politique handicap active ! Plus de 350 référents handicap sont déjà formés et sont en action dans les établisements couverts par l'accord OETH.

Voici le calendrier des sessions de formation pour l'année 2018 :

Lyon : les 18 et 19 janvier              
Paris : les 7 et 8 février                     
Poitiers : les 20 et 21 mars                   
Lille : les 16 et 17 mai                       
Toulouse : les 12 et 13 juin                      
Saint-Brieuc : les 5 et 6 juillet                        
Paris : les 11 et 12 septembre       
Montpellier : les 2 et 3 octobre                   
Metz : les 27 et 28 novembre         
Paris : les 13 et 14 décembre       

Qui peut dévenir référent handicap ? Tout salarié en CDI d’un établissement relevant de l’accord OETH.
Le référent handicap est nommé par l'établissement sur la base du volontariat. L’ensemble des postes de l’établissement est compatible avec l’exercice de cette mission.

Coût : OETH prend en charge les coûts pédagogiques de la formation. Et pour impulser l’activité du référent handicap, OETH cofinance son temps d’intervention au cours de la première année au sein de l’établissement.

Durée : 2 jours + une journée de suivi proposée 6 mois après la formation.

Retrouvez en images les témoignages des référents handicap déjà formés :

Plus d'informations sur les référent handicap en cliquant ici
Vous souhaitez inscrire un(e) salarié(e) de votre établissement ? Un formulaire est à votre disposition.
>> Remplir le formulaire de pré-inscription à une formation référent handicap

 

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire