En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Le maintien dans l’emploi est l’une des principales préoccupations des établissements du secteur. C’est pourquoi, depuis le 1er janvier 2013, OETH a élargi son offre de service dans l’objectif de compléter les dispositifs existants. Le Comité Paritaire de l’Accord propose donc aux établissements des mesures adaptées visant à couvrir l’ensemble des situations rencontrées avec pour priorité la qualification des travailleurs handicapés et l’anticipation des inaptitudes.

Votre salarié vous présente une RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) ou bien une AAH (Allocation adulte handicapé). Que devez-vous faire ?

Sollicités par les directions d’établissements, par les médecins du travail, les représentants du personnel, mais aussi les partenaires de l’insertion sociale et professionnelle, les Chargés de mission OETH ont un rôle de conseil et d’accompagnement auprès des établissements relevant de l’accord. 

Faire reconnaître son handicap, c’est obtenir le statut de « travailleur handicapé » qui donne des droits et des avantages. C’est aussi bénéficier de mesures qui permettent de sécuriser son parcours professionnel et d’être reconnu pour ses compétences et sa capacité à travailler, et non pour son handicap. Pourtant lorsqu’on parle handicap de nombreuses idées reçues sont encore présentes…

Vous êtes employeur, et l’un de vos salariés vous a présenté un justificatif de pension d’invalidité.

Vous vous posez les questions suivantes :
- En quoi consiste la pension d’invalidité ?
- Que faire si l’un de vos salariés est titulaire d’une pension d’invalidité ?
- Puis-je déclarer un salarié titulaire d’une pension d’invalidité dans ma DOETH ?

Découvrez toutes les réponses dans cette fiche pratique.

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire