En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Ces derniers sont nécessaires au bon fonctionnement du site En savoir plus

J'ai compris

Mardi 19 Juin, Agnès Buzin, Muriel Penicaud et Sophie Cluzel ont reçu le rapport de Dominique Gillot, présidente du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH).
Ce rapport a été réalisé dans le cadre d’une mission confiée à Madame Gillot pour trouver des solutions permettant de faciliter l’embauche et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap.

Un rapport qui se compose en deux parties

Le rapport se décline en un « Tome 1 », dédié à la situation des personnes handicapées dans l’emploi et en un « Tome 2 », consacré à la conciliation rôle d’aidant/vie professionnelle. Il fait une large part aux témoignages concrets des difficultés rencontrées par les personnes. Il dresse des perspectives de simplification et de renforcement d’attention aux moments de fragilité identifiés dans le parcours de la personne et notamment des plus jeunes. Le rapport de Dominique Gillot met en avant 3 grands objectifs :

- Mieux informer et accompagner les personnes
- Mobiliser les employeurs et rénover les dispositifs d’accompagnement dans l’emploi
- Concilier le rôle des proches aidants et leur vie professionnelle

L'OETH un accord tourné vers l’innovation sociale et la prévention.

Dans le cadre de ce rapport Madame Gillot avait souhaité rencontrer l'OETH. Voici un extrait des conclusions formées par Madame Gillot suite à cette rencontre.

"L’OETH pour des raisons de taille a de facto une structure plus agile, plus tournée vers l’innovation sociale et la prévention que les deux autres fonds ( AGEFIPH et FIPHFP). Elle développe par exemple le dispositif d’OASIS un outil d’insertion professionnelle accompagne 120 jeunes en situation de handicap par an en alternance ou en premier emploi particulièrement dans les filières médicales et médico-sociales, participant à l’anticipation de la reconversion professionnelle des personnels soignants.

L’OETH a obtenu au terme d’un «gentleman agreement» le fléchage de 10% de ses fonds vers la prévention, alors même que le cadre juridique prévoit un financement directement dédié aux personnes handicapées. Cette logique vertueuse de meilleure prise en compte de la prévention pourrait être élargi à la logique des accords d’entreprise agrée via l’inscription de la prévention de la désinsertion professionnelle des salariés malades ou handicapés dans le programme d’action de ces accords."

Le rapport est disponible sur le site du Secrétariat d'Etat auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées : www.handicap.gouv

Le 18 mai, Olivier Legendre, directeur de l'OETH a signé aux cotés de 11 autres entreprises la charte « Cancer et Emploi » : améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et promouvoir la santé au sein des entreprises, mise en place par l'Institut national du cancer (INca).

Élaborée dans le cadre du Club des Entreprises en 2017, cette charte construite autour de quatre axes d’amélioration se décline en onze engagements opérationnels. Elle propose aux entreprises de mettre en place une démarche adaptée pour le maintien et le retour des personnes atteintes d’un cancer.

Au-delà du maintien et du retour à l’emploi, cette démarche d'accompagnement s'inscrit dans un processus plus global d'amélioration de la qualité de vie au travail. Elle souligne plus largement l’intérêt des entreprises pour la santé des salariés et leur bien-être. En effet, la charte énonce des principes en matière de promotion de la santé afin que chacun puisse agir pour diminuer son risque d’être confronté un jour au cancer. Enfin, cette démarche est évolutive. Un bilan des actions ainsi que des échanges au sein du Club des Entreprises, permettent de réfléchir collectivement aux améliorations qui pourraient être apportées.

Pour Olivier Legendre "l'accompagnement des salariés touchés par le cancer et la promotion de la santé sont des enjeux pour toutes les entreprises, quelle que soient leur activité ou leur taille."

Aujourd'hui, ce sont près de 1 200 000 salariés qui sont concernés par les dispositions proposées dans la charte « Cancer et Emploi ». 

Pour plus d'informations

 

 

L'OETH est partenaire du salon "Job pour tous"

“Job pour Tous” est un outil simple, pratique et entièrement en ligne, qui permet de reproduire le fonctionnement d’un salon de recrutement sans que les candidats, ni les recruteurs n’aient besoin de se déplacer. Les entretiens sont effectués par visio-conférence, chat ou encore par téléphone.


Lors de la 1ère édition, “Job pour tous” a rassemblé 160 entreprises, qui grâce à l’outil et à l’implication des acteurs de l’insertion régionaux, ont pu s’entretenir avec des candidats en situation de handicap qualifiés qu’ils n’auraient pas forcément identifié en dehors du salon virtuel. « Je trouve cet évènement très novateur. Job pour tous permet de gagner beaucoup de temps dans la recherche de candidatures. C’est enfin une autre façon de montrer l’intérêt opérationnel du réseau Cap emploi – Sameth français. » indique Olivier S. de ISS France, recruteur lors de l’édition de novembre.

65% d’entretiens virtuels réalisés ont donné lieu à un second entretien avec des candidats. Suite au bon accueil de “Job pour tous”, aussi bien côté candidats que recruteurs, les organisateurs ont donc souhaité déployer l’édition “Job pour Tous & Alternance” sur trois semaines !

Recruteurs, candiadts, retrouvez toutes les informations sur le site www.jobpourtous.com

Vous menez des projets ? Vous innovez ?
L'OETH lance son premier appel à projets à destination de ses adhérents. Vous avez jusqu'au 15 juin 2018 pour déposer vos dossiers.

Soutenir vos initiatives en matière d’insertion, de maintien en emploi ou de prévention du handicap.

Pourquoi lancer un appel à projets ?
-    Pour promouvoir les actions en faveur de l’insertion, du maintien en emploi ou de prévention du handicap
-    Accompagner les expériences, les projets innovants et les réponses à des besoins non satisfaits en matière d’emploi de personnes en situation de handicap
-    Identifier les bonnes pratiques et les partager au sein de son périmètre d’intervention

A qui s'adresse cet appel à projets ?
Peuvent présenter un projet les organismes relevant de l’accord OETH : adhérents aux organisations employeurs FEHAP, NEXEM, Croix-Rouge française ou UNIFAF.

Quels résultats pour les dossiers sélectionnés ?
L'OETH soutiendra les projets sélectionnés pour un montant maximum de 20 000 euros par projet. Le Comité de Gestion des Interventions se laisse le choix de sélectionner le nombre de dossiers qu'elle souhaite.

Calendrier
La date limite de soumission des dossiers est fixée au 15 juin 2018.
Les dossiers seront instruits le 03 juillet 2018 par le Comité de Gestion des Intervention qui est en charge de la sélection des projets.
Pour en savoir plus sur les modalités et conditions d’accès, nous vous invitons à consulter le cahier des charges.
Pour présenter votre projet, il vous suffit de télécharger le dossier de candidature (à ouvrir avec Acrobat Reader) de le compléter au format numérique et de l’envoyer par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quelles pièces joindre ?
Chaque dossier devra être accompagné des pièces suivantes :
•    Les statuts de l’association ou Fondation
•    Un descriptif des actions déjà menées en matière de handicap
•    Les documents venant compléter la description du projet (enquêtes, projet d’établissement, …)
 

 Documents et informations

  • Pour plus d'informations vous pouvez contacter Marie Maas Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Pour télécharger le cahier des charges de l'appel à projets 2018, cliquez ici
  • Pour télécharger le dossier de candidature de l'appel à projets 2018, cliquez ici
    (
    le dossier de candidature est à ouvrir avec Acrobat Reader ou à enregistrer pour pouvoir le remplir)

 

 

 

DuoDay : innovons ensemble pour l'inclusion des personnes handicapées ! 

Le Duoday est un dispositif simple et efficace : une entreprise, une administration, une association ou encore une institution permet le temps d’une journée, des duos entre ses collaborateurs volontaires et des personnes en situation de handicap. L'OETH est très heueruse d'y participer en accueillant le 26 avril un stagiaire au sein de ses bureaux à Paris. Le duo est constitué autour du poste de responsable projets, occupé par Marie maas et réalisé en collaboration avec l'ESAT Viala Bastille.

En France, cette journée a été valorisée dans le Lot-et-Garonne en 2016 avec le soutien de l’ARS Nouvelle Aquitaine, les élus, les entreprises et l’ensemble des associations gérant des ESAT dans le département.
Elle se déploie en 2018 à l’échelle nationale sous l’impulsion de Madame Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Objectif : des duos partout en France !

DuoDay aura lieu le 26 avril dans toute la France.

En savoir plus sur l'ESAT Viala Bastille : www.cat-bastille.fr

 

Haut de page

Inscription à la newsletter

Les champs avec une * sont obligatoire